LE CHÂTEAU FORT d'Illiers a été bâti en 1019, par Geoffroy, Vicomte de Châteaudun ; il était protégé par une double enceinte de murailles flanquées de tours.

 

 

 

 

Maquette, d'origine inconnue, du vieux château...

 

 

...dont il ne reste que quelques vestiges.

 

   

-La Maladrerie-

Cette chapelle demeure là comme un témoin de la lèpre (ou ladrerie) qui décimait la région au Xe et XIe s.

 

 

LES MAISONS À PAN DE BOIS D'ILLIERS

Rue St Hilaire.

Rue de Beauce.

"L'insécurité des villes du moyen-âge rendait dangereuses les ouvertures au niveau de la voie publique ; les habitations urbaines n'avaient en fait de baies à rez-de-chaussée qu'une porte pleine et une devanture de boutique fermée par de solides volets" "c'est seulement à partir du premier étage que l'on osait ouvrir des fenêtres de grande dimension." (Auguste Choisy, cité par C. Thisse)

Très bel exemple de restauration ou reconstitution d'une demeure médiévale.

Grange, rue de Cotron et rue des Lavoirs.

Pan de bois, terre et assise maçonnée de silex.

 

LES BELLES MAISONS D'ILLIERS

Angle rue du Lavoir et rue du Château.

Charpente apparente décorative 1900 ou 1920... Les arceaux en pignons sont destinés à soutenir l'avancée des pentes du toit, eux-mêmes soutenus par des consoles compliquées....L'architecte René Fontaine estime ce montage, lorsqu'il était ancien (moyen-âge et postérieur à lui), comme typique des constructions de l'Eure-et-Loir... (C. Thisse)

Rue du Dr Galopin.

"Des fenêtres(...) placées deux par deux les unes au dessus des autres, avec cette juste et originale proportion dans les distances qui ne donne pas de la beauté et de la dignité qu'aux visages humains" ("La recherche")


...PARTIE EN TRAVAUX...

 

   

 

 

RETOUR HAUT DE PAGE